14/01/2005

Arbeit macht frei

Celui-là est dans la merde!!! Quelle ne fut pas ma surprise d'entendre à la radio que la Corée du Nord cherche à remettre son peuple sur le droit chemin. Toute déviance vestimentaire est désormais punissable et les cheveux longs pour les garçons ne seront plus tolérés à l'avenir. La Corée cherche à faire de son peuple un troupeau de chiens de garde mais racés, les chiens de garde!!! Afin que leurs mesures totalitaires soient plus facilement acceptées, ils ont fait croire à la population que les cheveux longs avaient besoin de plus d'éléments nutritifs que les cheveux courts et que l'approvisionnement du cerveau en ce qui concerne ces ressources est donc limité par une chevelure abondante. Chose étrange, les cheveux longs pour les filles sont tout à fait acceptés. La Corée souffrerait-elle d'un léger complexe par rapport à l'accroissement hypothétique d'une élite féminine? Chercherait-elle à se protéger des conséquences de l'émancipation de la femme? Si toutefois ces conneries sont bien vraies, les féministes peuvent démissionner parce que la Science nous prouverait par A + B que la femme est bel et bien inférieure à l'homme, que c'est normal si les femmes conduisent comme des manches et sont incapables de faire des créneaux,...Finalement, vaut peut-être mieux qu'elles restent à la maison sagement et qu'elles fassent à bouffer pour quand leur mari, jeune cadre dynamique, rentrera du boulot! Puis si la bouffe était bonne, peut-être qu'elles auront droit à une petite gâterie-sauterie sur la table de la cuisine...Ah mais non, faut aller mettre les marmots au pieux!!! Ménagères, arbeit macht frei!!!!

14:29 Écrit par stef | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/01/2005

OUPS!

Je suis un peu heurtée par la réaction d'un gars à propos de ce film de Tony Gatlif que j'avais qualifié de déjanté. J'avais donc fait part de mon coup de coeur après avoir vu ce film et soudain, une réaction d'un gars que je ne connais pas. Il me répond, agressivement qu'il y a déjà assez de déjanté comme ca, je vous écris le comment, ce sera plus clair (début de citation):" du déjanté y en a en suffisance sur internet, y en a plein en musique, plein en irak, plein en discothèque, plein les magazines,... bref mare d'en voir du déjanté. et puis quand on déjante, on se casse la gueule !" (fin de citation). Voila, je me sens à la fois agressée et triste de voir qu'il y a des gens qui n'arrivent même plus à vivre avec un brin de folie dans leur vie. Quand je parle de la déjante de Gatlif, il n'y a, selon moi, aucune comparaison avec les dérives humaines que l'on peut rencontrer un peu partout (en irak, comme il le dit) et qui, sans mentir, me démoralisent un maximum aussi. Evidemment que je me sens touchée par toutes ces choses mais cela ne p'empêche pas de me faire des plaisir avec des petites choses et, notamment, en visionnant des films qui me mettent du baume au coeur, qui me donnent une envie folle de vivre et qui me prouvent que faire de l'esprit, voir le monde avec un oeil critique, et presque marginal et beau n'est pas une façon de se voiler la face. Je refuse de vivre (survivre) désillusionnée, désespérée et aigrie comme cette personne semble le faire. Je refuse de porter sur moi toute la misère du monde et je travaille justement à faire émerger les choses belles, les choses qui me touchent et qui ne peuvent que rendre les gens meilleurs. C'est un travail de fourmi que je réalise chaque jour mais c'est la gratification que j'en tire qui me fait vivre aussi. Et lire des réactions pareilles me fout le moral dans les basques. Tenter d'échapper parfois à toute l'horreur qui est tout autour de nous n'est pas répréhensible! Et si, comme semble le dire cette personne, quand on déjante, on se casse la gueule, je la plains cette personne parce que la vie doit être bien triste quand on est très sage tout le temps!

15:58 Écrit par stef | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |